Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

D’après la dernière étude dévoilée par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), ce sont plus de 1,2 million de ménages français qui ont été victimes d’au moins une fraude bancaire en 2016. C’est le double d’il y a 6 ans…

Parmi ces 1,2 million de ménages s’étant déclarés victimes d’une fraude bancaire, le préjudice à été en moyenne de 300 euros. L’ONDRP se base aussi sur l’enquête de l’INSEE intitulée « Cadre de vie et sécurité« , ayant interrogé près de 16 000 ménages.

Les escroqueries bancaires relevées sont le plus souvent liées à des débits frauduleux, que ce soit par le biais d’une carte bancaire Visa ou Mastercard (gratuite ou non), d’un chèque ou d’un virement / prélèvement SEPA.

Pour comparer l’évolution du nombre de victime de telles fraudes bancaires, l’étude révèle qu’en 2010, seuls 500 000 ménages avaient subi au moins une escroquerie liée à leur compte bancaire. Le chiffre a donc plus que doublé en 6 ans !

L’étude fait savoir qu’en 2016, « 64% des ménages victimes ont déclaré un préjudice d’un montant inférieur ou égal à 300 euros » tandis que « les escroqueries supérieures à 1000 euros ne touche que 13% des ménages ». Près des deux tiers des victimes ignorent totalement le mode opératoire employé par l’auteur de l’infraction. On y apprend aussi que près de 70% des ménages interrogés ont déclaré s’être aperçus de la fraude en consultant leur relevé bancaire.

Bitdefender

L’ONDRP insiste sur le fait que seuls 22% des victimes ont été averti d’une fraude par leur banque, chiffre en baisse par rapport à 2014…

Comment s’y prennent les escrocs ?

La carte bancaire vient au top des moyens de fraude bancaire. En effet, ce sont 68% des ménages victimes de fraude qui ont déclarés avoir découvert des débits CB frauduleux sur leur compte. Sur ces 68%, 58% ont réalisé des achats en ligne, et les 10% restant en commerce traditionnel.

En 2016, un rapport de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement dévoile que la fraude sur l’ensemble des moyens de paiements (carte bancaire, chèque, virement, prélèvement…) émis en France, a coûté 800 millions d’euros en 2016. Au total 4,8 millions de transactions ont été concernées.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.