Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Les fonctions de sécurité intégrées dans le logiciel iOS d’Apple sont si bonnes que la police est incapable d’accéder aux données des iPhones saisis au cours des affaires. Des entreprises comme Apple et Google sont réquisitionnées par les autorités pour contourner ces protections pour les enquêtes.

Apple a reçu tant de demandes de la police pour décrypter les iPhones saisis que l’entreprise a dû créer une liste d’attente pour gérer le déluge de requêtes ! Dans l’un des cas récents, selon des documents judiciaires, les agents fédéraux ont été déconcertés par un iPhone 4S crypté d’un homme dans le Kentucky, qui a été inculpé pour trafic de drogue.

L’agent de l’ATF Rob Maynard aurait passé trois mois à essayer de “trouver un moyen pour déverrouiller” un iPhone 4S. Après que tout le monde lui ait dit qu’il n’avait pas les capacités de le faire, Maynard se tourna vers Apple.

Apple peut censément contourner le verrou de sécurité pour accéder aux données sur un téléphone, les télécharger sur un périphérique externe et les donner aux autorités.

Au Nevada également, un cas similaire a fait surface lorsque les agents ont expliqués à un juge qu’ils n’étaient pas en mesure de sonder un iPhone et iPad car ils sont cryptés. Les stupéfiants ont également fait face à un problème similaire avec le chiffrement du service de chat iMessage d’après un document interne.

Les documents mettent en lumière la pratique d’application de la loi de faire des analyses médico-légales sur les appareils mobiles verrouillés, et cela est de plus en plus en demandé.

On ne sait pas si Apple a délibérément construit une porte dérobée dans son logiciel iOS pour gérer ces situations, ou si elle utilise des outils personnalisés pour y accéder. Apple a dit expressément dans sa politique de confidentialité que des renseignements personnels peuvent être divulgués “lorsque la loi, le processus juridique ou les autorités publiques et gouvernementales en font la demande“.

Il y a cependant quelques logiciels qui prétendent être en mesure d’extraire une partie ou la totalité des informations stockées sur les périphériques chiffrés iOS et d’autres téléphones mobiles, comme iOS Forensic Toolkit Elcomsoft et Forensics oxygène Suite 2013.

Bitdefender

 

Crédits image : Flickr, Yutaka Tsutano

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , ,


Vos réactions
  1. toto

    Bonjour, félicitation pour ton site web cependant fait attention au mot “décrypter” ça n’existe pas, c’est un anglicisme on dit déchiffrer 😉
    Je pense pas que ce commentaire est besoin d’être affiché.

Ils parlent du sujet :

  1. […] Sécurité mobile – Apple décrypte les iPhones saisis par la Police […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.