Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Alors que Apple a décidé depuis un petit moment de déployer le chiffrement sur ses appareils sous iOS 8 et iOS 9, voila que les premiers déboires devant la Justice américaine ont lieu.

Comme il fallait s’y attendre avec le déploiement du chiffrement natif sur les iPhones équipés de iOS 8 et iOS 9, la justice américaine vient de demander à Apple de lui permettre l’accès à un terminal bloqué et chiffré. Or, le groupe estime que l’accès à un tel appareil et l’extraction des données n’est pas envisageable techniquement.

La victoire du chiffrement natif ?

La situation est plutôt tendue… En effet, un juge aux Etats-Unis a demandé à Apple, dans le cadre d’une enquête judiciaire, à avoir accès à un smartphone de la marque, afin d’en consulter les informations qu’il contient. Si Apple s’est dit en mesure de le faire d’un point de vue strictement technique sur les anciens terminaux, la situation serait toute autre pour les produits et services plus récents, c’est à dire les iPhones équipés d’iOS 8 et d’iOS 9.

CyberGhost VPN Promo

Impossible non plus pour Apple de faire sauter ou de cracker le mot de passe qui bloque l’accès au terminal en question. La situation est complexe si l’on prend en compte que 90% des iPhones en circulation sont justement équipés de ces deux version de l’OS mobile. Il est incontestable que cela va causer bien du tord aux autorités. Toutefois, on notera une légère faiblesse dans la communication d’Apple :

« Le fait de forcer Apple à extraire des données dans ce cas précis, sans injonction claire d’une autorité légale, peut conduire à menacer la confiance établie entre Apple et ses clients et même ternir notre image de marque ».

Alors, capable ou pas capable au final ? L’avenir nous le dira ! En tout cas, cette situation était tout à fait prévisible et certains diront que c’est un « juste retour de bâton » pour les autorités après l’espionnage massif mondial ! Le chiffrement fort des mobiles (iOS ou Android) est maintenant un argument de poids pour la vente vis-à-vis de la protection des clients, et on comprend aisément pourquoi.

Bref, voilà ce qui arrive quand on espionne massivement de façon opaque et sous couvert d’État des millions de terminaux dans le monde, la perte de la confiance des citoyens lambda qui n’ont rien à se reprocher et qui souhaitent stopper cette invasion de leur vie privée non souhaitable. Les autorités américaines se sont en quelques sortent mises elles-même dans cette situation délicate…

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] Alors que Apple a décidé depuis un petit moment de déployer le chiffrement sur ses appareils sous iOS 8 et iOS 9, voila que les premiers déboires devant la Justice américaine ont lieu.Comme il fallait s’y attendre avec le déploiement du chiffrement natif sur les iPhones équipés de iOS 8 et iOS 9, la justice américaine vient de demander à Apple de lui permettre l’accès à un terminal bloqué et chiffré. Or, le groupe estime que l’accès à un tel appareil et l’extraction des données n’est pas envisageable techniquement.La victoire du chiffrement natif ?La situation est plutôt tendue… En effet, un juge aux Etats-Unis a demandé à Apple, dans le cadre d’une enquête judiciaire, à avoir accès à un smartphone de la marque, afin d’en consulter les informations qu’il contient. Si Apple s’est dit en mesure de le faire d’un point de vue strictement technique sur les anciens terminaux, la situation serait toute autre pour les produits et services plus récents, c’est à dire les iPhones équipés d’iOS 8 et d’iOS 9.Impossible non plus pour Apple de faire sauter ou de cracker le mot de passe qui bloque l’accès au terminal en question. La situation est complexe si l’on prend en compte que 90% des iPhones en circulation sont justement équipés de ces deux version de l’OS mobile. Il est incontestable que cela va causer bien du tord aux autorités. Toutefois, on notera une légère faiblesse dans la communication d’Apple :« Le fait de forcer Apple à extraire des données dans ce cas précis, sans  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.