32 millions de comptes bancaires britanniques en danger

0

Selon une étude indépendante commanditée par Informatica, les mesures de protection des données des banques anglaises sont loin d’être suffisantes. Les résultats sont préoccupants.

L’étude réalisée pour le compte d’Informatica, et réalisée par le cabinet indépendant Ponemon, interroge 437 responsables informatiques d’institutions du secteur financier britannique. Voici les principales conclusions de l’étude baptisée « Financial Data at Risk in Development: A Call for Data Masking ».

–  85% des données utilisées lors du développement et du test d’un logiciel sont des informations clients réelles,
–  43% des responsables informatiques interrogés ne mettent pas en place de dispositif spécifique pour protéger les données utilisées à cette occasion,
–  41% des personnes interrogées reconnaissent que leur entreprise a recours à des systèmes de sécurité moins rigoureux pendant le test et le développement de leurs portails et applications web qu’au début de la phase de production,
–  Près de 85% des responsables informatiques confirment que leur entreprise confie à un tiers le développement et les tests des applications logicielles,
–  Dans 51% des cas, l’externalisation de ces fonctionnalités implique le partage de données réelles,
–  38% des personnes interrogées disent que leur entreprise a recours à des infrastructures publiques de cloud ou de plateformes de services en tant qu’environnements de test et de développement. Parmi eux, 46% reconnaissent qu’ils ne sont pas sûrs que les données soient en sécurité.

Comme le souligne Informatica, la pression est d’autant plus forte que les organisations financières doivent faire face à un déluge de données à traiter, sécuriser et stocker tout en réduisant les coûts.

« Il est impératif que les organisations financières européennes soient davantage responsables des données qu’elles hébergent en mettant des personnes avec les compétences et les motivations adéquates au contrôle. Non seulement cela évitera les confusions sur la sécurité des données mais cela renforcera également la confiance des clients », explique John Poulter, Senior VP, EMEA, Informatica. « En s’assurant qu’elles ont mis les bonnes technologies en place, les banques gagneront certainement un avantage compétitif et créeront des bases relationnelles solides avec leurs clients existants et leurs prospects, garantissant de la sorte leur succès ».

 

Source : L’Informaticien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.