Une société veut intégrer un logiciel espion dans un jeu Android

0
82

Comment peut-on fournir des logiciels espions à un grand nombre d’utilisateurs sans méfiance ? Une des meilleurs solution vient d’être trouvée par une société via une application Android.

En effet, une société a tenté de convaincre les développeurs d’un jeu Android populaire à insérer un logiciel espion dans celui-ci. Selon la demande formulée par l’un des développeurs de jeux sur Reddit, ils ont été approchés par une société leur disant qu’ils aimeraient être associés.

“Ils ont apparemment pour but d’aider les abonnés mobiles à évaluer quel fournisseur de services mobiles est le mieux pour eux”, dit-il, et ils ont déclaré que leur application existante était en mesure d’aider le client à faire le bon choix en recueillant des données en arrière-plan.

L’entreprise en question a voulu intégrer son logiciel espion dans le jeu Tank Hero, de sorte qu’il soit automatiquement téléchargé avec la prochaine mise à jour. Mais c’était heureusement sans compter sur la méfiance et à la curiosité du développeur, qui à tout de suite trouvé cela suspect, et qui a voulu jeter un œil lui-même au logiciel en question.

Il l’a fait. Il découvrit alors que les demandes de l’application étaient constitués d’un large éventail d’autorisations qui peuvent être utilisés abusivement pour collecter des données. Si l’autorisation est donnée, l’application est capable – entre autres – d’appeler les numéros de téléphone ou d’envoyer des SMS à l’insu de l’utilisateur, ainsi que de détecter les coordonnées GPS de l’appareil, de lire et d’éditer des messages SMS et MMS stockés sur l’appareil ou la carte SIM, de lire les informations des contacts et les données sensibles du journal, d’intercepter des appels téléphoniques sortants…

Bien sûr, toutes ces autorisations auraient été demandé lorsque le jeu à été mis à jour, mais il est probable que plusieurs utilisateurs aurait donné leur consentement sans même y faire attention.

Les développeurs du jeu affirment qu’ils préfèreraient être tous les deux au chômage plutôt que d’intégrer des logiciels espions dans leur application, de sorte qu’ils ont refusé l’offre, même si la société leur a promis qu’ils allaient recevoir de l’argent pour chaque téléchargement.

Ce qui est inquiétant, c’est qu’il est plus que probable qu’il y ait des développeurs qui n’auront pas de tels scrupules…