Spy Files : WikiLeaks publie des documents d’espionnages mobiles

0

WikiLeaks a publié sur The Spy Files des dizaines de nouveaux documents mettant en évidence l’espionnage secret d’état, mais aussi l’aspect lucratif du secteur privé de la surveillance globale.

Selon Assange, plus de 150 organisations du secteur privé dans 25 pays ont la capacité non seulement de suivre les appareils mobiles, mais aussi d’intercepter des messages et d’écouter des appels.

Julian Assange, le fondateur du site, a tenu une conférence de presse, révélant les secrets de l’industrie. Le site de dénonciation a publié quelque 287 documents de son énorme base de données, collectée à partir de 160 entrepreneurs de renseignement internationaux. La base de données comprend des documents internes de ces sociétés, comme la société Gamma au Royaume-Uni, Ipoque en Allemagne, Amesys et Vupen en France, VASTech en Afrique du Sud, ZTE Corp en Chine, Phoenexia en République tchèque, ES8 et Blue Coat aux Etats-Unis, entre autres.

Depuis le communiqué de presse :
« Les fichiers espions WikiLeaks révèlent les éléments prouvant que les entreprises font des milliards de bénéfice en vendant des outils sophistiqués de suivi pour les gouvernements, au mépris des règles d’exportation, et en se tournant vers les régimes dictatoriaux qui violent les droits humains.« 

« Qui a un BlackBerry ? Qui utilise Gmail ? Eh bien vous êtes tous visés !« , s’est exclamé Assange.

« Aujourd’hui, nous publions plus de 287 fichiers documentant la réalité de l’industrie de la surveillance internationale de masse – une industrie qui vend maintenant l’équipement à des dictateurs et à des démocraties ayant comme objectif d’espionner des populations entières » a déclaré Assange aux journalistes.

Le Royaume-Uni, l’un des pays les plus surveillés au monde, avec plus des caméras de vidéosurveillance que dans n’importe quelle autre grande ville, est l’un des plus grands utilisateurs de l’analyse de messagerie sur Internet, de la surveillance du téléphone, du suivi GPS et des technologies d’analyse de la parole. Le mois dernier, il a été constaté que la compagnie Leeds basée à Datong plc. a vendu une technologie à Scotland Yard, la maison de la Police métropolitaine de Londres, qui pourrait ensuite être utilisée pour suivre les manifestants et pour désactiver à distance les téléphones mobiles en masse.

Wikileaks a récemment célébré le premier anniversaire de la publication controversée des câbles diplomatiques américains. Assange est actuellement en résidence surveillée à Londres, où il prévoit de lancer un appel contre la décision récente d’un tribunal britannique, qui a décidé d’extrader le journaliste à la Suède, où il est accusé de harcèlement sexuel sur deux femmes. Assange craint que son extradition vers la Suède puisse éventuellement finir aux États-Unis où il sera jugé…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.