Le gouvernement russe offre 111 000 dollars pour cracker le réseau d’anonymisation TOR

2

Le gouvernement russe propose près de 4 millions de roubles (somme approximativement égale à $111 000) à celui capable de concevoir une technologie fiable pour déchiffrer les données transitant sur le réseau TOR, un réseau d’anonymat chiffré et décentralisé utilisé pour cacher des activités en ligne (licites ou pas), des contournement de censure et autres.

Le ministère russe de l’Intérieur (MVD) a publié un avis sur son site Web officiel le 11 juillet, sous le titre “, représentant un appel ouvert au cracking de TOR, dont gagnant sera choisi le 20 août. Le MIA veut spécifiquement des chercheurs capables d’étudier la possibilité d’obtenir des informations techniques sur les utilisateurs et l’équipement des utilisateurs sur le réseau anonyme TOR“, selon une version traduite de la proposition du gouvernement russe.

A noter que seuls les ressortissants et sociétés russes sont autorisés à prendre part à la compétition “afin d’assurer la défense et la sécurité du pays.” Les participants doivent payer 195 000 roubles (environ $5555) de frais d’inscription pour participer à la compétition.

TOR, a été inventé à l’US Navy, et permet de camoufler l’identité d’un utilisateur en ligne en chiffrant ses données et en l’envoyant à travers une configuration unique sous forme de nœuds, ce qui rend difficile à le retracer. Or, dans les mains d’un groupe à but non lucratif, le projet continue à recevoir des millions de dollars en financement du gouvernement des États-Unis chaque année, mais dispose d’environ 4 millions d’utilisateurs dans le monde entier, parmi lesquels de nombreux militants numériques tech-savvy dans les pays où la censure et la surveillance technique sont répandues.

TOR a rencontré des problèmes en Russie auparavant. Néanmoins, le MVD avait déjà cherché à interdire l’utilisation de tout logiciel d’anonymat, même si la proposition a été abandonnée l’année dernière.

C’est donc une grave menace qui pèse sur les militants et dénonciateurs… L’anonymat est de l’intérêt de tous, spécialement des militants, des journalistes, des chercheurs, des dénonciateurs, qui utilisent le service d’anonymat TOR pour masquer leurs activités, et sont maintenant en grand danger.

TOR a été la cible constante des agences de renseignement du gouvernement et d’autres entités qui cherchent à dévoiler l’identité des utilisateurs d’Internet anonymes. Même l’agence de renseignement du gouvernement américain, la NSA, et le  GCHQ au Royaume-Uni ont réalisé de multiples tentatives et dépensé des ressources considérables pour cibler les utilisateurs TOR et de briser leur anonymat (voir les révélations d’Edward Snowden à ce sujet).

L’année dernière, il a été révélé qu’une vulnérabilité zero-day dans Firefox a été utilisée pour démasquer les utilisateurs des services cachés” basés sur TOR, qui a été une opération rondement menée par le FBI afin de réprimer un fournisseur de serveurs TOR, dans le cadre d’une affaire de pornographie juvénile.

2 Commentaires

  1. […] Le gouvernement russe propose près de 4 millions de roubles (sommeapproximativement égale à $111 000) à celui capable de concevoir une technologie fiable pour déchiffrer les données transitant sur le réseau TOR, un réseau d’anonymat chiffré et décentralisé utilisé pour cacher des activités en ligne (licites ou pas), des contournement de censure et autres.Le ministère russe de l’Intérieur (MVD) a publié un avis sur son site Web officiel le 11juillet, sous le titre « Perform research, code ‘TOR’ (Navy)« , représentant un appel ouvertau cracking de TOR, dont gagnant sera choisi le 20 août. Le MIA veut spécifiquement deschercheurs capables « d’étudier la possibilité d’obtenir des informations techniques sur les utilisateurs et l’équipement des utilisateurs sur le réseau anonyme TOR« , selon une version traduite de la proposition du gouvernement russe.A noter que seuls les ressortissants et sociétés russes sont autorisés à prendre part à la compétition « afin d’assurer la défense et la sécurité du pays. » Les participants doivent payer 195 000 roubles (environ $5555) de frais d’inscription pour participer à la compétition.TOR, a été inventé à l’US Navy, et permet de camoufler l’identité d’un utilisateur en ligneen chiffrant ses données et en l’envoyant à travers une configuration unique sous forme de nœuds, ce qui rend difficile à le retracer. Or, dans les mains d’un groupe à but non lucratif, le projet continue à recevoir des millions de dollars en financement du gouvernement des États-Unis chaque année, mais dispose d’environ 4 millions d’utilisateurs dans le monde entier, parmi lesquels de nombreux militants numériquestech-savvy dans les pays où la censure et la surveillance technique sont répandues.  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.