Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Suite à un test d’un chercheur sur un modèle de smartphone Nokia 7 Plus, ce dernier a découvert que l’appareil envoyait en cachette des données personnelles directement vers la Chine. La CNIL finlandaise a ouvert une enquête suite à la révélation.

Le Nokia 7 Plus est l’un des smartphones phare de la marque (puissant et abordable), tournant sous Android One. Cet appareil est désormais au cœur d’une polémique reliant HMD Global, le fabricant, et la Chine : Le smartphone enverrait les données personnelles de son utilisateur en Chine.

Plus précisément, tout est parti du site norvégien Nrkbeta, qui explique qu’un chercheur a détecter des échanges suspects au cours d’un test de débit du téléphone sur un réseau local, en analysant les données qui transitaient dans le sens sortant. Ainsi, il est apparu que le smartphone envoyait des données vers le nom de domaine « zzhc.vnet.cn« , qui s’avère appartenir à l’opérateur d’état China Telecom. L’affaire inquiète car la nature des données personnelles envoyées sont assez sensibles, comme la géolocalisation du smartphone, le numéro de carte SIM ainsi que le numéro IMEI.

HMA Pro VPN

La question que tout le monde se pose actuellement est : pourquoi le Nokia 7 Plus enverrait de telles données vers la Chine ? Espionnage ? Contrat passé avec la Chine ? Ou juste une monumentale erreur logicielle au sein du firmware de l’appareil ? Dans le doute, l’agence de protection des données personnelles finlandaise (l’équivalent de la CNIL en France) a déclaré avoir ouvert une enquête… logique puisque cela s’avère totalement contraire au règlement RGPD européen ! Surtout lorsque l’on sait que les données vont dans l’un des pays les plus censurés au monde.

HMD Global, le fabricant de l’appareil explique qu’il y a eu une erreur sur le déploiement de son logiciel (un code destiné au marché chinois aurait été déployé sur les versions internationales). L’avenir nous le dira, surtout que selon HMD Global, seul un lot précis de smartphone serait concerné par le problème. Notons que Nokia et HMD Global c’était déjà retrouvé pointé du doigt car le logiciel installé par la firme chinoise Evenwell sur les smartphones était trop agressif avec les applications en arrière-plan malgré l’utilisation d’Android One.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.