Rapport SolarWinds 2024 : Les professionnels de l’informatique et l’IA

0
78

Les professionnels de l’informatique veulent l’IA mais craignent des lacunes en matière de qualité des données, de confidentialité et de sécurité. SolarWinds 2024, Le rapport sur les tendances informatiques demande aux professionnels de l’informatique s’ils considèrent l’IA comme une amie ou une ennemie.

Tribune – SolarWinds, un éditeur de logiciels de premier plan qui propose des logiciels de gestion des ressources informatiques et d’observabilité simples, puissants et sécurisés, a dévoilé les conclusions de son rapport 2024 sur les tendances informatiques, IA : amie ou ennemie ?

Le rapport, qui s’appuie sur une enquête menée auprès d’environ 700 professionnels de l’informatique pour connaître leur point de vue sur l’intelligence artificielle (IA), révèle qu’en dépit d’un désir quasi unanime d’adopter la technologie de l’IA, très peu de personnes interrogées ont confiance en la capacité de leur organisation à intégrer l’IA, soulignant les limites en matière de données et d’infrastructure et les préoccupations en matière de sécurité.

Le rapport révèle que si les professionnels de l’informatique sont de plus en plus intéressés par la technologie de l’IA, neuf sur dix l’utilisant déjà ou prévoyant de l’utiliser, des inquiétudes subsistent quant à la qualité des données, la préparation de l’infrastructure des bases de données et, surtout, la sécurité et la confidentialité.

« Alors que le débat sur l’IA domine le secteur, les dirigeants et les équipes informatiques reconnaissent les risques considérables de cette technologie encore en développement, accentués par la précipitation à construire l’IA rapidement plutôt qu’intelligemment », a déclaré Krishna Sai, SVP, Technologie et Ingénierie chez SolarWinds. « Avec les systèmes internes appropriés en place et en donnant la priorité à la sécurité, à l’équité et à la transparence lors de la construction de l’IA, ces technologies peuvent servir de conseiller et de collaborateur précieux pour les équipes surchargées, mais cette enquête montre que les professionnels de l’informatique doivent être consultés lorsque leurs entreprises investissent dans l’IA ».

Dans l’ensemble, le sentiment du secteur reflète un optimisme prudent à l’égard de l’IA malgré les obstacles. Près de la moitié des professionnels de l’informatique (46 %) souhaitent que leur entreprise accélère la mise en œuvre de l’IA malgré les coûts, les défis et les inquiétudes, mais seulement 43 % sont convaincus que les bases de données de leur entreprise peuvent répondre aux besoins accrus de l’IA. En outre, ils sont encore moins nombreux (38 %) à faire confiance à la qualité des données ou de la formation utilisées pour développer les technologies d’IA.

Le rapport a dévoilé des informations importantes sur les perspectives des professionnels de l’informatique en matière d’IA, notamment :

  • L’AIOps favorise l’efficacité et la productivité : les professionnels de l’informatique ont cité l’AIOps comme la technologie d’IA qui aura l’impact positif le plus important sur leur rôle (31 %), se classant devant les grands modèles de langage et l’apprentissage automatique. Plus d’un tiers des personnes interrogées (38 %) ont déclaré que leur entreprise utilisait déjà l’IA pour rendre les opérations informatiques plus efficaces et efficientes.   
  • Méfiance à l’égard des données qui alimentent l’IA : seuls 38 % des participants font très confiance à la qualité des données et à la formation utilisée dans les technologies d’IA, et considèrent la qualité des données comme un obstacle majeur à l’adoption de l’IA, juste après les risques liés à la sécurité et à la confidentialité. Pour cette raison, les équipes informatiques d’aujourd’hui considèrent l’IA comme un conseiller (33 %) et un assistant (20 %) plutôt que comme un décideur unique.
  • Les préoccupations en matière de confidentialité et de sécurité sont des obstacles à l’adoption de l’IA : les participants ont massivement cité les préoccupations en matière de confidentialité et de sécurité comme le principal obstacle à l’intégration de l’IA. Interrogés sur leurs difficultés avec l’IA, quatre participants sur dix (41 %) ont déclaré avoir eu des expériences négatives. Parmi eux, les préoccupations relatives à la confidentialité (48 %) et les risques de sécurité (43 %) sont les raisons les plus souvent citées.
  • Les professionnels de l’informatique réclament une réglementation gouvernementale : les professionnels de l’informatique réclament en particulier un renforcement de la réglementation gouvernementale en matière de sécurité (72 %) et de protection de la vie privée (64 %). Plus de la moitié des participants pensent également que la réglementation gouvernementale devrait jouer un rôle dans la lutte contre la désinformation, car la formation des modèles d’IA – y compris la qualité des données – est une question à la fois d’éthique et de sécurité.

Pour garantir une adoption réussie et sécurisée de l’IA, les professionnels de l’informatique reconnaissent que les organisations doivent élaborer des politiques approfondies en matière d’éthique, de confidentialité des données et de conformité, soulignant que les considérations éthiques et les préoccupations liées à la suppression des emplois constituent d’autres obstacles importants à l’adoption de l’IA. Le rapport de SolarWinds révèle que plus d’un tiers des organisations (35,6 %) n’ont toujours pas mis en place ces politiques pour guider la mise en œuvre appropriée de l’IA.

Conformément à l’histoire de SolarWinds, qui travaille aux côtés de la communauté informatique, et pour répondre à ces préoccupations concernant le développement de l’IA, l’entreprise a récemment dévoilé son cadre de l’AI by Design, un nouveau modèle sectoriel pour le développement éthique et sécurisé des technologies d’IA avancées. L’AI by Design repose sur quatre principes directeurs : donner la priorité à la confidentialité et à la sécurité, se concentrer sur la responsabilité et l’équité pour éliminer les préjugés, mettre l’accent sur la transparence et la confiance, et garantir la simplicité et l’accessibilité pour une intégration transparente dans les flux de travail.

S’appuyant sur le succès de son initiative « Secure by Design », l’entreprise estime que le nouveau cadre « AI by Design » servira de modèle pour l’approche de l’IA par l’ensemble du secteur. La société a également annoncé récemment son nouveau moteur d’IA générative SolarWinds AI, qui a été spécialement conçu à l’aide du cadre AI by Design.

Les récents investissements de l’entreprise dans l’IA s’appuient sur son engagement de longue date à aider les équipes informatiques modernes à adopter des technologies avancées et à naviguer dans les défis émergents des environnements numériques hybrides modernes sur site et multicloud. La suite de solutions d’observabilité, de base de données et de gestion des services de l’entreprise est conçue pour optimiser les environnements informatiques hybrides d’aujourd’hui et simplifier la vie des professionnels de l’informatique.

Pour lire l’intégralité du rapport sur les tendances informatiques en 2024, consultez : https://it-trends.solarwinds.com/

Quelques chiffres en France

  •  43% ont déclaré que l’IA est peu intégrée dans les opérations informatiques (vs 35% dans l’étude Monde)
  • 37% ont dit que l’IA améliorera grandement leur expérience de travail en automatisant les tâches répétitives (vs 31 % dans l’étude monde)
  • 44% ont dit que l’IA agirait comme un conseiller avisé, offrant des informations et des prévisions qui affinent leur prise de décision (vs 33% dans l’étude monde)