Ouverture d’une licence pro en cybercriminalité, à Troyes

0

L’UTT (Université de Technologie de Troyes) ouvre une licence professionnelle «Enquêteur Technologies Numériques », en partenariat avec la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale. Elle s’adresse aux gendarmes spécialisés dans la lutte contre la cybercriminalité.

« Confrontés à la multiplication des risques et des menaces, les connaissances scientifiques, technologiques, juridiques et linguistiques des enquêteurs doivent s’adapter à l’évolution rapide de la cybercriminalité qui englobe aussi bien les délits informatiques que la pédophilie ou encore le détournement de moyens de paiement », explique le communiqué qui nous apprend l’ouverture d’une licence pro en cybercriminalité à l’Université de Troyes.

La licence professionnelle s’adresse aux gendarmes enquêteurs « Nouvelles technologies ». Elle allie des cours magistraux en informatiques (réseaux, risques, menaces, etc.) à des apports professionnalisant. « La formation est dispensée par une équipe spécialisée de l’UTT et les experts de la Gendarmerie Nationale, en alternance à l’UTT et au Centre National de Formation de la Police Judiciaire (CNFPJ) de Fontainebleau », précise le communiqué.

La première promotion débutera les cours mi-janvier. Au niveau des compétences, les gendarmes devraient sortir de la formation en ayant les compétences suivantes : l’analyse des supports numériques, l’intervention chez un particulier ou une entreprise, le conseil technique auprès de magistrats, l’évaluation de saisines, participation à l’enquête judiciaire. Par exemple, il faut pouvoir prouver, pendant une garde à vue de 24 heures, l’existence de photographies pédophiles, même apparemment effacées, sur tous les supports numériques trouvés sur ou chez la personne mise en cause, de la clé USB au disque dur de la box ADSL.

Les participants devront aussi travailler sur des opérations internationales et étudier des documents en anglais. Après quelques années, certains diplômés de la licence professionnelle NTECH pourront suivre le master « Sécurité des Systèmes d’Information » de l’UTT qui leur ouvrira les compétences permettant d’intervenir dans des enquêtes plus complexes (réseau d’entreprise, international…).

Cette licence professionnelle rejoint donc les cursus existants déjà dans le domaine de l’IT, y compris la très appréciée Licence pro web qui permet de s’orienter vers les métiers du développement applicatif Web, en tant que responsable technique. Inutile de préciser que la demande est forte pour ce type de profil de la part des entreprises ! Le Web évolue très vite par nature : aussi, les métiers se spécialisent et deviennent de plus en plus pointus (développeur mobile, spécialiste du e-commerce, développeur front-end / back-end, etc…). En parallèle, de nouveaux métiers arrivent : experts des applications sociales, créateurs d’objets connectés, etc. La formation licence pro web de Toulouse  (RTAI) fait partie de celles qui forme des futurs développeurs et intégrateurs web.

 

Source : L’Informaticien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.