Avast! met en garde suite à la cyberattaque du Ministère français de l’Economie

2

Les internautes ont toutes les raisons du monde de s’inquiéter des cyberattaques dont a fait l’objet le Ministère français de l’Economie sur les dossiers du G20. Et pour cause, ce sont eux qui sont les vecteurs des virus les plus importants… Pour Bercy par exemple, des chevaux de Troie ont été introduits dans les messages des employés du Ministère, à partir d’adresses e-mails piratées.

Cette attaque fait suite à deux autres attaques informatiques très médiatisées:
– Celle contre la société de sécurité HB Gary Federal basée aux Etats-Unis, qui a vu ses comptes Gmail piratés et ses emails distribués sur Internet par le Collectif Anonymous .
– Et celle du ver informatique très sophistiqué Stuxnet, ayant ciblé les installations nucléaires iraniennes via des clés USB traditionnelles.
Ces successions d‘attaques permettent de tirer trois enseignements majeurs en terme de sécurité informatique :

1-    Les internautes sont les réels vecteurs des attaques
2-    Les systèmes de sécurité peuvent être piratés
3-    Les clés USB représentent un risque en terme de sécurité

La bonne nouvelle pour les utilisateurs isolés est qu’ils ne sont pas directement visés par les cybercriminels. D’après les enquêtes habituelles, les pirates doivent faire preuve de beaucoup de ressources pour mettre au point de telles attaques, qu’ils ne lancent donc pas sans but précis. Il n’empêche que les consommateurs doivent se protéger des cyberattaques les plus répandues.

Les conseils d’avast!

– Toujours réfléchir avant de cliquer. Les pièces jointes contenues dans les emails doivent être contrôlées même si elles viennent d’un ami. Les laboratoires avast ! indiquent que seulement 0,5% des virus proviennent des emails des clients. En revanche, le pourcentage est beaucoup plus élevé via les services de messagerie basés sur le Web.

– Toujours garder les éléments de protection activés. Il est essentiel d’avoir un bouclier de protection pour les emails et le Web dans son programme antivirus car la plupart des virus ne peuvent pas être visuellement  identifiés.

– Désactiver la fonction USB AutoRun. Une récente mise à jour de Microsoft avait cette option. Or, d’après les laboratoires avast ! les logiciels malveillants ciblant la fonction AutoRun représente environ une attaque sur huit.

– Scanner les clés USB. Il est indispensable d’avoir un programme antivirus qui scanne automatiquement tous les nouveaux périphériques telles que les clés USB.

Bien que la « garden party » d’un particulier soit moins intéressante que le G20 aux yeux des pirates informatiques, les informations personnelles et financières peuvent toujours les intéresser. Il est donc important de s‘assurer que son antivirus fonctionne correctement et que les mises à jours recommandées soient installées. Quand on sait que les cybercriminels mettent en place des techniques de piratage toujours plus poussées, il est important de garder à l’esprit que les utilisateurs sont les réels vecteurs de virus.

 

Source : Mag Securs

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.