Diablo III : Les faux cracks deviennent légion, prudence !

4

Le tant attendu Diablo III a été lancé le 15 mai 2012 et il est arrivé avec une avalanche de spams et autres escroqueries par phishing destinées à exploiter la faiblesse des gamers accros au titre de Blizzard.

Après les multiples campagnes de phishing par mail dans le but de voler les identifiants de connexion de la version bêta,voici que de nombreux sites Internet douteux tentent d’attirer les fans avec des cracks du jeu Diablo III disponibles en téléchargement direct. Or, ils s’avèrent totalement faux et représentent un gros risque pour la sécurité.

Avant de pouvoir télécharger le fameux crack pour Diablo III, vous devez d’abord répondre à un petit sondage « qui ne vous coûtera 1 ou 2 minutes maximum. » Bien sûr, le questionnaire localisé n’a rien à voir avec le jeu et son seul but est de rémunérer fortement l’auteur du soit disant crack.

Le site « Diablo III Crack » est un parfait exemple de la façon dont les escrocs profitent de votre curiosité et de la réticence à acheter le jeu pour propager des programmes malveillants et de recueillir toutes sortes de données vous concernant. Il va de soi que des tonnes de sites contenant les termes « Diablo III » et « crack » ont été mis en ligne afin qu’ils puissent servir de plates-formes d’infection et de distribution de logiciels malveillants, ce qui explique pourquoi vous devez être prudent en naviguant.

Il est peu probable qu’un vrai crack pour le jeu Diablo III fera surface très bientôt : comme Blizzard a fait de grands efforts pour appliquer les mesures de sécurité qui empêchent de faire sauter ou de contourner les protections. De plus, la création du personnage dans le jeu se fait par la synchronisation active avec les serveurs de Blizzard ainsi la nécessité d’une connexion Internet active est obligatoire si vous ne voulez pas d’obtenir la fameuse « Erreur 300008 lors de la création du personnage ».

Le site qui a été mentionné précédemment dispose également d’un compteur de trafic qui semble indiquer que bon nombre de visiteurs sont des gens ayant recherché un crack et que ces derniers l’ont jugé comme valable et fonctionnel. Que ces chiffres soient vrais ou faux, peu importe.

En exploitant la frénésie de Diablo III, les codeurs malveillants pourraient profiter de l’occasion et commencer à répandre de de faux cracks infectés par des malwares. Bien que la plupart d’entre vous utilisent un logiciel de protection antivirus qui met en garde contre les menaces de logiciels malveillants potentiels, vous pourrez tout de même être infecté si le malware est nouveau et compilé pour l’occasion.

Vos données personnelles – et peut-être vos comptes bancaires – seront alors exposés à des personnes malveillantes. Les événements passés montrent que les jeux de haut niveau et créant l’évènement sont utilisés pour propager des programmes malveillants à travers les cracks et autres générateurs de clés (keygens) qui peuvent (ou pas) fonctionner.

Les trackers BitTorrent sont généralement le moyen privilégié pour diffuser ce type de crack, mais vous devriez aussi être vigilant sur les sites Web (comme celui mentionné ci-dessus) qui prétendent avoir un crack exclusif et pleinement fonctionnel disponible en téléchargement. Il y a toujours un hic !

On peut s’attendre également à des spams impliquant des vérifications d’authentifications de comptes Blizzard ou encore des problèmes de licence avec Diablo III qui ont besoin d’être confirmée par vos informations d’identification sur un site Web Blizzard illégitime.

4 Commentaires

  1. Les sites qui proposent des cracks impossibles et pour le dl faut remplir un sondage a la mort moi le noeud sur fileice ou autre shitcash, c’est un phénomène qui ne date pas d’hier.

    On voit ca depuis longtemps avec Wow, ou Steam.
    Ce qui fait peur c’est l’ampleur que ca prend avec Diablo III.

    Et les hébergeurs de ces sites qui rechignent a les supprimer… c’est la le plus anormal, a mon avis

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.