IA et désinformation : la double menace qui pèse sur le principe de démocratie

0
99

A l’aune des élections européennes début juin et de la menace croissante des outils d’intelligence artificielle (IA), la manipulation des informations reste un défi. Bien que les solutions de sécurité se développent en parallèle, il incombe de garder une forme de méfiance face aux informations obtenues sur les réseaux sociaux ou toute autre plateforme en ligne.

Tribune – Selon Shamla Naidoo, Professeur adjoint de droit à la faculté de droit de l’université de l’Illinois à Chicago (Etats-Unis) et Head of Cloud Strategy and Innovation chez Netskope, les électeurs ont plus que jamais le devoir d’analyser méticuleusement les informations qu’ils ingèrent afin de préserver le principe de liberté du vote.

« En cette année importante pour la démocratie mondiale, marquée par le grand nombre d’élections, il est essentiel que les citoyens et les décideurs politiques soient convaincus de la sécurité des mécanismes utilisés pour organiser les élections. Depuis le processus d’inscription jusqu’au jour du scrutin, même dans les systèmes électoraux les plus numérisés, il existe des systèmes robustes qui rendent extrêmement improbable qu’une cyberattaque à grande échelle puisse influencer directement le dépôt ou le dépouillement des bulletins de vote.

Cependant, bien que l’acte de vote lui-même soit sûr, il est urgent de faire face à la menace croissante de la désinformation et de la mésinformation autour de nos élections. Au cours de la dernière décennie, la diffusion de fausses informations a augmenté de façon spectaculaire dans le monde politique, à la fois de manière intentionnelle (désinformation) et de manière non intentionnelle (mésinformation). Aujourd’hui, l’émergence des outils de “deepfake” alimentés par l’IA rend plus facile que jamais la création et la diffusion de fausses actualités avec des intentions malveillantes.

En 2024, les outils de deepfake AI sont devenus facilement accessibles et peuvent être un outil brutal mais efficace pour les mauvais acteurs nationaux ou internationaux qui veulent jouer sur la réputation d’un candidat, d’un parti ou d’une campagne. Compte tenu de la rapidité avec laquelle ces menaces liées à l’IA apparaissent, il incombe aux électeurs de rester vigilants face à la désinformation. L’éducation et la sensibilisation à ces techniques seront essentielles pour lutter contre ces risques à long terme car, sans elles, même les technologies les plus avancées ou les réglementations conçues pour protéger les personnes, telles que la loi sur l’IA, ne suffiront pas. Il revient à tous de prendre la responsabilité d’étudier attentivement les sources des informations consommées, de partir du principe qu’il y a un certain niveau de manipulation dans les discours et de vérifier les faits avant de les partager. Cela évitera d’être pris pour un “idiot utile”, au profit de ceux qui souhaitent semer la discorde ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.