Signifyd lance son rapport « Le commerce en Europe en 2023 »

0
152

Une analyse approfondie sur l’état actuel du commerce et les projections des prochains mois. Les deux dernières années n’ont pas été de tout repos pour le commerce du détail et le dernier semestre 2022 confirme les inquiétudes en Europe.

Tribune – Ce rapport sur le commerce aborde les défis auxquels les e-commerçants sont confrontés pour servir des consommateurs qui restent exigeants et contraints par la situation économique. Le rapport fournit des informations et des conseils sur ce que Signifyd identifie comme les quatre domaines clés sur lesquels les e-commerçants doivent se concentrer pour prospérer en 2023.

Les 4 grands enseignements pour l’année 2023 :

  1. Les systèmes de paiements subissent de profondes mutations. Les détaillants européens qui optimisent leurs systèmes de paiement afin de mieux exploiter les exemptions de la SCA et obtenir une vision globale des performances en matière d’autorisation et d’approbation peuvent espérer voir leurs ventes augmenter de 5 à 9 %.

    Les préférences en matière de paiement ne cessent d’évoluer. L’engouement des consommateurs pour la nouveauté change les habitudes. Selon les données de Signifyd, les ventes en ligne réalisées par carte de débit ou crédit ont chuté de 22 % cette année par rapport à l’année dernière. Dans le même temps, l’option BNPL a augmenté de 68 %, tandis que PayPal et Apple Pay ont respectivement progressé de 274 % et 70 %.

  1. Les retours sont devenus un enjeu clé. Depuis 2019, les consommateurs accordent de plus en plus d’importance aux conditions offertes par les commerçants lorsqu’il s’agit de retourner un article. Exiger des frais de retour pour les en dissuader n’est pas la solution. En effet, le cas échéant, les clients ont tendance à se tourner vers des marques qui offrent une meilleure expérience dans ce domaine. les politiques de retour favorables, c’est-à-dire gratuites ou facilitées constituent un gage de fidélité.

    En France, les retours gratuits sont de plus en plus perçus comme faisant partie intégrante du processus d’achat : ils sont 65% à les plébisciter tout comme le remboursement immédiat qui atteint 62%.

    De même, les acheteurs sont clairs, ils pourraient délaisser une marque, un commerçant en raison d’une mauvaise expérience de retour produits (77%), plus encore ils se disent, à 80%, hésitants à acheter auprès d’une marque qui facture les retours.

  1. L’expansion internationale ouvre de nouveaux marchés aux détaillants et assure une croissance au-delà des marchés nationaux saturés. Les consommateurs ont démontré qu’ils sont enclins à effectuer des achats à l’étranger pour obtenir les articles qu’ils recherchent à des prix inférieurs. 31% des consommateurs français achètent en moyenne 10% de leurs articles sur des sites étrangers.
  1. L’entrée en vigueur de la SCA a entraîné de nouvelles perturbations pour les commerçants de l’Union européenne. D’ailleurs, 46% des consommateurs français ont déclaré qu’une voire deux mauvaises expériences de paiements en ligne les feraient abandonner une marque. Pour transformer cette obligation en un avantage concurrentiel, il est primordial de se tourner vers des solutions intelligentes pour garantir une efficacité maximale et se protéger contre les cybercriminels.

« Le rapport sur le commerce montre que les commerçants font face aux défis grandissants du contexte économique tendu et de l’augmentation des abus. » souligne Amal Ahmed, Chef du département marketing, EMEA. “Nous sommes heureux de proposer un rapport qui ne se contente pas d’indiquer les obstacles à venir, mais propose également des stratégies exploitables afin de les surmonterDans un an ou deux, ceux qui auront réussi à tirer leur épingle du jeu, malgré le contexte économique défavorable, seront les marques en ligne qui auront mis en place de nouveaux processus en matière de paiement, pris en compte l’importance des retours et saisi les enjeux de l’internationalisation et de la nouvelle ère de la SCA » conclut-elle.

Méthodologie

“L’état du commerce en Europe en 2023” est une compilation de données sur les ventes de commerce électronique, d’analyses prédictives et d’enquêtes auprès des acheteurs menées pour Signifyd par le cabinet d’études OnePoll en juin et septembre 2022.

Les données de Signifyd proviennent de son réseau commercial exclusif, qui regroupe des milliers de commerçants du monde entier dans le secteur du commerce électronique. Les données relatives aux consommateurs sont issues d’une série d’enquêtes axées sur l’authentification forte du client, menées auprès de 2000 consommateurs au Royaume-Uni, en France et en Italie. Une deuxième enquête portant sur l’économie et le secteur du commerce électronique dans son ensemble a également été menée auprès d’un panel comparable en termes de localisation et de nombre. Les enquêtes ont été réalisées par OnePoll, pour le compte de Signifyd, conformément au code de conduite de la Market Research Society. Ces enquêtes ont été menées entre juin et septembre 2022.