Plusieurs serveurs du Parti Pirate allemand saisis sur demande de la France

0

Les autorités françaises veulent identifier une personne impliquée dans une cyberattaque menée contre EDF. Le Parti Pirate n’est pas directement mis en cause.

Munie d’un mandat de perquisition, la police allemande a procédé vendredi dernier à la saisie de plusieurs serveurs appartenant au Parti Pirate (PP), la 6e force politique du pays (12 000 membres).

Selon le communiqué publié par le PP, cette saisie a été effectuée à la demande des autorités françaises qui enquêtent sur une cyberattaque menée contre EDF. Il s’agirait d’identifier un utilisateur qui se serait servi de l’outil d’édition Piratepad pour publier une clé SSH utilisée dans l’attaque d’un serveur EDF.

« Atteinte disproportionnée aux libertés d’expression »

Si le Parti Pirate n’est donc pas directement mis en cause, il déplore les « dommages énormes » qu’il a subis. Car cette saisie l’a privé de son outil de communication 2 jours avant des élections fédérales qui se tenaient à Brême.

Le Parti Pirate de France a pris position dans cette affaire et publié un long communiqué sur son site. « Le Parti Pirate français soutient le Parti Pirate allemand et condamne cette atteinte disproportionnée aux libertés d’expression et de communication d’un parti politique à la veille d’élections ». (Eureka Presse)

 

Source : ZDNet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.