Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Dans une lettre adressée au Congrès américain, Sony révèle que l’intrusion a eu lieu au moment où ses sites étaient victimes des attaques DoS menées par les Anonymous. Un fichier portant le nom et la devise du groupe a été retrouvé sur les serveurs Sony.

Les Anonymous sont-ils impliqués dans le piratage massif dont plusieurs services en ligne de Sony – PlayStation Network, Sony Online Entertainment et Qriocity – ont été victimes ?

Dans un long courrier adressé à la Chambre des représentants suite à une demande d’explication des autorités américaines, Sony a livré de nombreux détails. « Il y a presque deux semaines, un ou plusieurs cybercriminels ont eu accès aux serveurs du PlayStation Network au même moment, ou à peu près au même moment, où ces serveurs subissaient des attaques par déni de service », écrit Kazuo Hirai, le numéro 2 de Sony.

On se souvient que les Anonymous avaient effectivement appelé à une campagne d’attaques DoS contre Sony suite aux actions en justice engagées à l’encontre de hackers responsable du hack de la PlayStation 3. Mais le groupe avait ensuite mis fin à ces actions pour ne pas pénaliser les utilisateurs.

Un indice découvert dans un fichier ?

Dans sa lettre, la firme japonaise déclare que ces attaques expliquent en partie pourquoi ses équipes n’ont pas immédiatement décelé l’intrusion. « Que ceux qui ont participé à ces attaques par déni de service aient été des conspirateurs ou qu’ils aient simplement été dupés pour fournir une couverture à un voleur très intelligent, nous le saurons peut être jamais », peut-on lire.

Pour Sony, les Anonymous ont involontairement (ou pas) aidé ce piratage « bien préparé et bien exécuté ». Si Kazuo Hirai écrit que pour le moment le ou les individus à l’origine de cette attaque n’ont pas été identifiés, il fait part de la découverte d’un fichier laissé à dessin sur les serveurs PSN nommé Anonymous et contenant la devise du groupe « We are Legion ».

Mais Sony se garde bien d’en tirer des conclusions définitives quant à la culpabilité du groupe d’hacktivistes. (Eureka Presse)

Bitdefender

 

Source : ZDNet

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , , , , , ,


Vos réactions
  1. jsupejve

    Apparemment ils ont aussi la preuve qu’un français est impliqué dans cet odieux crime contre l’humanité, en effet dans ledit fichier il y a aussi je cite:

    ” salut c’est Johnny, oooooooooooptique 20000000000000000euuuuuuuuuuuuuh !!”

    Non mais sérieux sony fait franchement tiep et pour rester dans la digne tradition japonaise, il est grand temps que le(s) dirigeants, responsable(s) de ce Waterloo sécuritaire, se fasse(nt) seppuku. 😛

Ils parlent du sujet :

  1. […] que Sony a indiqué avoir retrouvé sur ses serveurs un fichier nommé Anonymous contenant la devise du mouvement « we are […]

  2. […] d’une organisation… inorganisée. Plus tôt dans la journée, nous nous étonnions que Sony suspecte les Anonymous d’être à l’origine du piratage des données bancaires de ses clients, alors que les […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.