Forbes victime de la Syrian Electronic Army – Le site et le compte Twitter piratés

1

Forbes est la dernière victime d’une longue lignée de cyberattaques de grande envergure menées par l’Armée électronique syrienne (SEA). Les hacktivistes tentent de rappeler à la communauté internationale que la cyberguerre existe bel et bien.

Le groupe pro-Assad a piraté le site Web officiel de Forbes et a détourné trois comptes Twitter liés à ce site. Selon les captures d’écran publiées par l’équipe, il semble que les pirates ont gagné l’accès au panneau d’administration WordPress du site Forbes et publié plusieurs articles intitulés « Hacked by Syrian Electronic Army« .

Forbes-Hacked-Syrian-Electronic-Army
Les pirates ont tweeté « Syrian Electronic Army was here » depuis les comptes Twitter compromis (@TheAlexKnapp, @Samsharf, et @ForbesTech). A priori, l’armée électronique syrienne déclare avoir attaqué Forbes parce que « de nombreux articles contre SEA ont été publié sur Forbes, aussi leur haine pour la Syrie est très claire et flagrante dans leurs articles« .

Le groupe de pirates syriens est bien connu pour le piratage des médias occidentaux. De nombreux médias ont déjà été victimes, y compris le New York Times, le Washington Post, le Financial Times, l’AP, The Guardian, et Twitter durant l’année passée.

Forbes-Hacked-Syrian-Electronic-Army

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.