Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Forbes est la dernière victime d’une longue lignée de cyberattaques de grande envergure menées par l’Armée électronique syrienne (SEA). Les hacktivistes tentent de rappeler à la communauté internationale que la cyberguerre existe bel et bien.

Le groupe pro-Assad a piraté le site Web officiel de Forbes et a détourné trois comptes Twitter liés à ce site. Selon les captures d’écran publiées par l’équipe, il semble que les pirates ont gagné l’accès au panneau d’administration WordPress du site Forbes et publié plusieurs articles intitulés “Hacked by Syrian Electronic Army“.

PIA VPN

Forbes-Hacked-Syrian-Electronic-Army
Les pirates ont tweeté “Syrian Electronic Army was here” depuis les comptes Twitter compromis (@TheAlexKnapp, @Samsharf, et @ForbesTech). A priori, l’armée électronique syrienne déclare avoir attaqué Forbes parce que “de nombreux articles contre SEA ont été publié sur Forbes, aussi leur haine pour la Syrie est très claire et flagrante dans leurs articles“.

Le groupe de pirates syriens est bien connu pour le piratage des médias occidentaux. De nombreux médias ont déjà été victimes, y compris le New York Times, le Washington Post, le Financial Times, l’AP, The Guardian, et Twitter durant l’année passée.

Forbes-Hacked-Syrian-Electronic-Army

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] Forbes est la dernière victime d'une longue lignée de cyberattaques de grande envergure menées par l'Armée électronique syrienne (SEA). Les hacktivistes tentent de rappeler à la communauté internationale que la cyberguerre existe bel et bien  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.