Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Une faille de type injection SQL a permis à un pirate informatique de mettre la main sur des données appartenant aux joueurs de World of Warcraft, Diablo et StarCraft via le site Battle.net.

ExpressVPN

Le 4 août, le site Internet de l’éditeur de jeux vidéo Blizzard, Battle.net s’est vu infiltrer et un pirate a eu accès à sa base de données utilisateurs. Les données volées (e-mails, questions secrètes, une partie des mots de passe SRP et Dial-in) ne risquent pas de compromettre totalement les comptes utilisateurs d’après Blizzard.

La violation a quand même secoué l’éditeur qui n’a pas tardé à faire un communiqué publique sur la chose :

Chers joueurs et amis,

Même dans l’industrie du divertissement, chaque semaine ne rime pas nécessairement avec « amusement ». Cette semaine, notre équipe de sécurité a détecté une intrusion non autorisée et illégale dans le réseau interne de Blizzard. Nous avons très rapidement pris des mesures pour colmater cette brèche et nous avons fait appel aux autorités et à des experts en sécurité pour déterminer la cause de cette violation.

À l’heure actuelle, nous n’avons trouvé aucun élément prouvant que des informations financières tels que des numéros de carte de crédit, des adresses de facturation ou des noms de personnes ont été compromises. Nos recherches sont toujours en cours, mais jusqu’à présent, rien ne laisse à penser que de telles informations ont pu être touchées.

Certaines données ont été illégalement consultées, dont une liste d’adresses e-mail reprenant des utilisateurs Battle.net de toutes les régions hormis la Chine. En ce qui concerne les personnes jouant sur des serveurs nord-américains (ce qui comprend généralement les joueurs d’Amérique du Nord, d’Amérique latine, d’Australie, de Nouvelle-Zélande et d’Asie du Sud-Est), la réponse à la question secrète de sécurité et des informations relatives aux Mobile Authenticators et aux Dial-in Authenticators ont été consultés. D’après les informations dont nous disposons à l’heure actuelle, ces données, à elles seules, ne suffisent PAS pour accéder à un compte Battle.net.

Nous savons également que les versions brouillées de manière cryptographique (et non les versions réelles) de mots de passe Battle.net de personnes jouant sur des serveurs nord-américains ont été volées. Nous utilisons le protocole Secure Remote Password (SRP) pour protéger ces mots de passe, ce qui rend extrêmement difficile l’extraction du mot de passe réel et qui implique que chaque mot de passe doit être décodé individuellement. Cependant, à titre préventif, nous recommandons aux personnes jouant sur des serveurs nord-américains de changer leur mot de passe. Veuillez cliquer sur ce lien pour changer votre mot de passe. Par ailleurs, si vous utilisez des mots de passe identiques ou ressemblants à d’autres fins, nous vous encourageons à les changer également.

Dans les prochains jours, nous utiliserons un procédé automatisé pour inviter les personnes jouant sur des serveurs nord-américains à changer leur question secrète et la réponse correspondante. En outre, nous inviterons les utilisateurs de Mobile Authenticator à mettre à jour le logiciel de leur Authenticator. Pour rappel, les e-mails vous demandant de donner votre mot de passe ou vos informations de connexion sont des e-mails de hameçonnage. Les e-mails provenant de Blizzard Entertainment ne vous demanderont jamais votre mot de passe. Nous déplorons profondément les désagréments que cette situation pourrait vous causer et nous comprenons que vous puissiez avoir des questions à nous poser. À cet égard, vous trouverez de plus amples informations ici.

Nous prenons la sécurité de vos informations personnelles très au sérieux et nous sommes profondément désolés de cette situation.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.