Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Déjà deux ans maintenant que Silk Road, l’un des plus importants sites de BlackMarket a été démantelé. Pourtant, l’un des cerveaux de la plateforme illicite du Deep Web vient d’être récemment arrêté en Thaïlande, preuve que cette affaire n’est pas encore terminée.

PIA VPN

Variety Jones est le pseudonyme de l’une des têtes pensantes de Silk Road, l’un des plus importants sites du BlackMarket en ligne démantelé il y a deux ans. Le cerveau présumé a été arrêté jeudi 3 décembre en Thaïlande, comme le relate ce communiqué du procureur de New York. Ross Ulbricht n’agissait donc pas seul aux commandes de Silk Road.

Le procureur en question accuse le canadien de 54 ans Roger Thomas Clarke de s’être caché derrière ce pseudo en ligne. Variety Jones était considéré par Ulbricht comme un de ses principaux lieutenants de confiance, lui fournissant conseils techniques et pratiques pour sa gestion quotidienne de l’énorme plateforme Silk Road, camouflée au sein du réseau d’anonymisation TOR, aujourd’hui tant décrié. Le pire acte de Variety Jones ? Conseiller à Ross Ulbricht de recourir à un tueur à gage pour se débarrasser d’un membre de l’équipe devenu trop encombrant… ou encore de lui promettre de le libérer de prison (Ross Ulbricht a été condamné à la prison à vie) via hélicoptère !

Rappelons que Silk Road était l’une des plus importantes organisation criminelle du Deep Web, avec, en trois ans d’activité, plus d’un million de transactions de drogue, pour un montant total avoisinant les 200 millions de dollars ( soit près de 182 millions d’euros). Comment la justice américaine est remontée jusqu’à Variety Jones vous demandez-vous ? C’est très simple : Ross Ulbricht a commis l’énorme erreur de tenir un journal intime, récupéré depuis par les autorités, dans lequel il relate comment Variety Jones a été à la fois son guide et son mentor durant l’épopée Silk Road :

« Il m’a aidé à mieux interagir avec la communauté du site, à faire des annonces, à gérer les personnalités difficiles, à organiser les ventes, à changer mon nom, à mettre en place des règles, etc. Il m’a aussi aidé à muscler ma protection légale, ma couverture, trouver un successeur… Il a vraiment été mon mentor »

Les autorités ont profité de cette arrestation pour mettre en avant leur combat contre le marché noir en ligne, toujours actif sur le Deep Web (mais pas uniquement via TOR, ndlr) :

« Cette arrestation montre que se livrer à des activités criminelles dans le Deep Web ne revient pas à se mettre à l’abri des forces de l’ordre », a déclaré Diego Rodriguez, un des directeurs adjoint du FBI, dans un communiqué.

Inutile de préciser que les charges qui pèsent désormais sur Roger Thomas Clarke sont très lourdes : blanchiment d’argent et trafic de drogue sont passibles, aux Etats-Unis, de trente ans de réclusion, sans parler des menaces de mort à l’encontre d’un des membre de l’équipe de Silk Road. Il est désormais dans l’attente de son extradition aux USA pour son jugement. Affaire à suivre.

 

Source : Le Monde

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , ,

Recherches en relation :

  • silkroad
  • slik road
  • silk reod

Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.