Black Market – Pas de caution pour Dread Pirate Roberts, l’admin de Silk Road

0

Un juge fédéral a refusé la caution pour Ross Ulbricht, l’administrateur de 29 ans, tête présumée de Silk Road, l’un des plus grands marchés noirs en ligne qui proposait des drogues et des armes pour les pirates informatiques, ainsi que des tueurs à gages en location, arrêté le mois dernier.

La décision a été prise après que les procureurs fédéraux de New York aient déversés des tonnes de preuves supplémentaires l’incriminant. D’après ces dernières, il n’y a plus aucun doute sur le fait qu’Ulbricht était bien l’administrateur de Silk Road, connu sous le pseudonyme “Dread Pirate Roberts” (DPR). Pour couronner le tout, le gouvernement allègue également maintenant que Ulbricht a orchestré des meurtres et que ce dernier a été payé par des régimes pour assassiner six cibles (seuls 2 assassinats sont directement relié à lui via la location de tueurs à gages).

DPRids

Les documents publiés cette semaine indiquent que Ulbricht risquait probablement de s’envoler avant son arrestation, après avoir étudié comment acheter une citoyenneté dominicaine. Le gouvernement a déclaré que l’ordinateur portable saisi d’Ulbricht contenait des guides pour l’obtention de la « citoyenneté économique » dans d’autres pays du monde sans extradition. Des traces attestent qu’Ulbricht était sur le point de marchander  la citoyenneté économique dominicaine en échange d’un don de 75 000$ au gouvernement du pays, le tout, versé en une fois.

D’après le document officiel de présentation de la caution du gouvernement, une copie de la demande de citoyenneté aurait été trouvée sur l’ordinateur portable d’Ulbricht.

En outre, les procureurs ont dévoilé une photo (ci-dessus, ndlr) montrant la variété de fausses pièces d’identité que Ulbricht avait prétendument commandées via Silk Road, qui comprenaient des documents d’identité portant sa photo et divers pseudonymes d’emprunt en Australie, au Canada et au Royaume-Uni, plus d’autres pays.

Selon le ministère de la Justice, des preuves contenue au sein de l’ordinateur d’Ulbricht montre également qu’il avait envisagé et préparé minutieusement le reste de sa vie :

Par exemple, un fichier présent sur l’ordinateur, contenant la mention « urgent », contient une liste de choses à faire  dans le cas où Ulbricht apprenait que la police se rapprochait de lui. La fameuse liste est détaillée ci-dessous :

  • crypter et sauvegarder les fichiers importants sur une clé USB
  • détruire le disque dur du portable et le cacher/l’éliminer
  • détruire le téléphone portable et le cacher/l’éliminer
  • cachez la clé USB
  • obtenir un nouveau portable
  • prendre un train et aller à la fin
  • trouver un endroit à vivre sur Craigslist pour de l’argent
  • créer une nouvelle identité (nom, trame de fond, etc) 

L’accusation a également publié plusieurs captures d’écran de l’ordinateur de Ulbricht lorsqu’il a été arrêté dans une bibliothèque publique de San Francisco. Selon les enquêteurs, Ulbricht était connecté à Silk Road et administrait le site au moment où il a été appréhendé.

En outre, le gouvernement allègue qu’Ulbricht a conservé sur son ordinateur un journal assez méticuleux de son activité criminelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.