Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Vous connaissez tous le système d’auto-complétion offert par tous les navigateurs Web actuels. Et bien le hacker finlandais Viljami Kuosmanen vient de démontrer que cette fonction n’est pas totalement inoffensive pour la sécurité des données.

Vous avez certainement déjà utilisé cette fonctionnalité bien pratique visant à remplir les champs d’un formulaire Web automatiquement avec des données pré-enregistrées. Mais un chercheur en sécurité semble avoir trouvé un problème permettant à une page piégée d’accéder à certaines données d’un profil de remplissage automatique sans y être autorisé et en toute discrétion…

Bitdefender

Numéro de téléphone, adresse mail, adresse postale, mot de passe, données de carte bancaire, etc, nombreux sont les possibilités de stockage de champs de formulaires. Le hacker finlandais Viljami Kuosmanen a mis en ligne une démonstration qui prouve que cette fonction peut, sous certaines conditions, être détournée pour s’emparer de données personnelles d’un utilisateur : il s’agit du “browser autofill phishing“. Seuls certains navigateurs Web sont sujets à cette vulnérabilité.

Dans la pratique, un formulaire Web pourrait, une fois le remplissage automatique validé, récupérer aussi toutes les autres données contenues dans votre profil d’auto-complétion. Un site malveillant pourrait ainsi extirper des informations dont le partage n’a pas été autorisé par l’utilisateur.

Le hacker a mis en ligne une page de démonstration en apparence anodine mais qui tente de récupérer en arrière plan beaucoup d’autres données de remplissage automatique qui ne sont pas visibles sur la page. L’expert a enregistré une séquence d’identification sous Chrome tout en visualisant la totalité des données récupérées.

Cette attaque fonctionne de la même manière avec Safari. Ce n’est pas le cas, en revanche, sur Firefox où le remplissage d’un champ d’information doit être validé un par un par l’utilisateur, ce qui n’est donc pas possible pour les champs invisibles.

L’attaque fonctionne en partie avec l’extension Lastpass, qui possède également une fonction de remplissage automatique. Toutefois, il y a un garde-fou : l’utilisateur est prévenu par une fenêtre d’alerte que la page souhaite accéder aux données de carte bancaire.

Comment se protéger de cela en attendant une mise à jour qui améliore la sécurité de l’auto-complétion dans ces navigateurs Web ? C’est simple, il ne vous reste plus qu’à désactiver la fonction de remplissage automatique du navigateur ! Pour cela, sous Chrome, cela se passe dans “Paramètres” / “Paramètres avancés” / section “Mots de passe et formulaires” : décochez la case “Activer la saisie automatique pour remplir les formulaires Web en un simple clic“.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] Lire la suite… […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.