En 2023, les professionnels des technologies vont enfin arrêter la prolifération des outils

0
95

Outils de surveillance des performances des applications. Outils de surveillance des services cloud. Outils de surveillance des performances des bases de données. Un outil par-ci, un outil par-là, des outils partout !
 
Les initiatives de transformation numérique et la transition rapide vers le télétravail et le travail hybride ont épuisé les professionnels de l’informatique qui sont au bout du rouleau. Il est de plus en plus difficile de surveiller au mieux les environnements informatiques toujours plus complexes. En effet, pour s’aligner sur les besoins des projets de transformation numérique, les entreprises ont adopté une foule d’outils imposés par la direction et nécessaires pour s’adapter aux nombreux changements qui s’opèrent au fil du temps.
 
Outre ces nouveaux développements, les entreprises dépendent déjà d’une multitude de solutions pour surveiller leurs infrastructures informatiques, leurs applications, leurs réseaux et leurs bases de données. Les ingénieurs assurent en moyenne le suivi de 16 outils de surveillance, voire 40 parfois, en raison de l’augmentation des contrats de niveau de service.
 
L’expression « Moins, c’est plus » est parfaitement adaptée à ce contexte, car l’utilisation de nombreux outils produit des données en silos, limite l’intégration, menace la sécurité et réduit considérablement la visibilité. De plus, les outils personnalisés compliquent encore davantage la situation. Plutôt que d’utiliser des applications cédées sous licence par des fournisseurs pour satisfaire aux exigences de l’entreprise, certaines équipes informatiques créent les leurs. Ainsi, lorsque les ingénieurs changent de poste, ils emportent avec eux ces applications, mais lorsque le propriétaire d’un outil quitte l’entreprise, des connaissances essentielles sur l’utilisation de cet outil sont perdues. Plus une entreprise utilise de périphériques et d’outils, plus il est difficile pour les équipes d’obtenir les informations dont elles ont besoin avec leurs outils personnalisés.
 
Par ailleurs, ces derniers ne sont pas très compatibles avec d’autres outils et les professionnels de l’informatique doivent encore se connecter à un autre système pour pouvoir l’utiliser. Nous avons constaté par le passé que certains professionnels de l’informatique hésitaient vraiment à abandonner leurs outils personnalisés. Ils résistent en partie car ils ont du mal à abandonner l’outil qu’ils ont créé, mais également car ils ont des difficultés à déterminer le temps consacré à la maintenance.
 
Vu tous les problèmes et difficultés qui nous attendent l’année prochaine, je pense que de plus en plus de professionnels vont renoncer à leurs outils pour mettre en place des processus plus rationalisés et gagner du temps. La prolifération des outils est un problème qui ne date pas d’hier. Voilà près de 10 ans que les secteurs technologiques et commerciaux en général discutent de cette situation problématique.
 
Mais les deux tendances qui se dessinent pour l’année 2023 vont permettre d’arrêter la prolifération des outils une fois pour toutes.
 
1. Ralentissement économique et éventuelle récession

Des rapports récents ont indiqué que, dans le monde entier, les PDG s’attendent à une récession au cours des 12 mois à venir. Face à cette crise économique potentielle, les entreprises resserrent les budgets et tentent de réduire les coûts dans la mesure du possible. Ces coûts ne sont pas uniquement financiers comme on pourrait le penser, mais également temporels et, dans ce cas, se répercutent sur le coût de la main d’œuvre et entraînent la perte de clients non satisfaits des délais prolongés de résolution des problèmes. Faisant désormais partie d’équipes réduites, les employés doivent être plus productifs avec des moyens réduits. Les exigences sont également plus strictes en matière d’adoption de nouveaux outils. S’ils ne présentent pas systématiquement de valeur ajoutée, ils ne feront pas longtemps partie de l’infrastructure de l’entreprise.
 
2. Introduction de nouvelles solutions et transition vers l’observabilité

Heureusement, il existe sur le marché des outils irremplaçables pour les entreprises. La transition vers l’observabilité permet à ces équipes informatiques d’optimiser leur visibilité avec moins d’outils. Elle leur donne les moyens d’être plus productives avec moins de ressources plutôt que de les submerger. Les outils d’observabilité et d’IA aident les professionnels de l’informatique à bénéficier d’une parfaite visibilité centralisée sur tous les outils, à garantir l’optimisation des performances des applications, à accélérer le dépannage et la résolution des problèmes, à améliorer l’efficacité des opérations et à produire des logiciels de meilleure qualité.
 
Les solutions technologiques ont évolué et se sont transformées à divers degrés au cours des dernières années. L’observabilité résulte de l’évolution de la surveillance et l’AIOps, ainsi que l’apprentissage automatique, sont des outils conçus pour optimiser et améliorer l’observabilité. Les entreprises commencent à comprendre qu’elles peuvent économiser un temps précieux en investissant dans ces nouveaux outils et technologies conçus pour améliorer la qualité de leur vie professionnelle.
 
Elles font de plus en plus appel à des systèmes d’itération continue, d’amélioration, d’intégration et de distribution, car ils leur permettent d’économiser en moyenne 4,8 millions de dollars par an. C’est en 2023 que les entreprises vont enfin regrouper ces outils dans des solutions d’observabilité et AIOps.
 
Les besoins de l’entreprise et l’expérience des clients doivent être prioritaires, car ce sont les forces motrices à l’origine de la prise de décisions et de leur application. Lorsque les chefs d’entreprise font sérieusement le point, ils comprennent que les outils qu’ils ont initialement implémentés ne répondent plus aux exigences de l’entreprise. Alors qu’une éventuelle récession s’annonce, les équipes informatiques doivent envisager de renoncer à ces outils, et renflouer leur budget.
 
Elles doivent abandonner ces outils personnalisés qui ne représentent plus de valeur et identifier ceux qu’elles peuvent fusionner en un seul. N’ayez aucun regret à vous en débarrasser en 2023.

Tribune par Chrystal Taylor, Head Geek™, SolarWinds

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.