Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

La mairie de Besançon souhaite faire participer la France entière à un vote en ligne permettant de choisir la future couleur du Tramway de la ville. Or, le vote n’est pas correctement sécurisé comme va nous le démontrer cet internaute bidouilleur.

Ce dernier vient contacter UnderNews de sa petite découverte. Assez marrante, sa vidéo de démonstration est à voir ! Par amusement et par défit, il a créé un programme qui permet de voter automatiquement pour le rose !

[youtube wEfmvLyolFM nolink]

 

« C’est l’exécution de cet outil que vous pouvez voir sur cette vidéo. Comme vous pouvez le constater celui-ci prend soin d’utiliser des adresses IP et des adresses e-mail différentes à chaque vote en utilisant le réseau Tor et un dictionnaire d’adresses spécialement conçu.

Mon outil prend également soin d’insérer aléatoirement quelques votes blancs et bleus dans la liste, il ne faudrait évidemment pas que ce sondage paraisse truqué »

Bitdefender

Il explique par la suite que le point faible du système se situe dans l’utilisation de l’empreinte MD5 de l’adresse e-mail du votant comme jeton de validation. Le script qu’il a créé est distribué sur le Net afin de montrer comment il a fait cela : http://pad.korben.info/kOg8Q6BmL6

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, note : 4,33 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,

Recherches en relation :

  • TRAMWAY
  • tramway rose
  • besancon
  • tram rose

Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] sera mis en place. Pour en savoir plus sur ce tramway, le dossier de presse en pdf est là. Merci AKPC_IDS += "10453,";Articles pouvant vous intéresserBillet insolite #1 : thème […]

  2. […] vidéo a été signalée ce samedi 28 mai sur le site undernews.fr vraisemblablement par celui qui en est l’auteur. L’information est parue sur Twitter à […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.