PrivNote, le post-it Web qui s’autodétruit

2

Insophia, une start-up uruguayenne, propose un service permettant de créer des notes en ligne qui disparaissent une fois lues.

Le message qui s’autodétruit n’est plus une mission impossible, du moins sous sa version Web. C’est ce que propose Insophia, une start-up uruguayenne, avec PrivNote.

En ligne depuis maintenant 3 ans environ, ce service en ligne gratuit commence à faire de plus en plus parler de lui. Même s’il existe actuellement de nombreux outils permettant de limiter la diffusion d’une information, PrivNote utilise une méthode aussi radicale qu’élégante : sa destruction après consultation.

S’en servir ne demande pas de connaissances particulières en sécurité. Il suffit de se rendre sur le site et de taper son texte dans une note. PrivNote génère alors une simple URL sécurisé (HTTPS) que l’on peut envoyer par e-mail.

 

Pas de deuxième lecture

Cliquer sur ce lien permettra à votre interlocuteur de prendre connaissance de la note. Et la détruira dans le même temps. Que ce soit vous, votre interlocuteur ou n’importe qui d’autre, cliquer sur l’URL une deuxième fois ne vous proposera qu’une page signalant que la note a déjà été lue, sans vous en révéler le contenu.

Avec ce système, PrivNote vous garantit donc qu’une seule et unique personne aura consulté l’information que vous avez envoyée. Si l’URL était interceptée, votre interlocuteur le constaterait immédiatement puisqu’il ne pourrait pas accéder à la note.

L’outil aurait même déjà trouvé son public. Sur les forums d’Insophia, certains expliquent ainsi s’en servir pour transmettre des numéros de cartes de crédit. D’autres, en revanche, se demandent s’il est bien prudent de faire transiter des informations confidentielles via les serveurs d’une start-up même si celle-ci affirme ne pas pouvoir y accéder.

2 Commentaires

Répondre à Une faille XSS sur Privnote inquiète les utilisateurs | UnderNews Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.