Top 10 des malwares les plus répandus en 2012

2

Après avoir analysé des milliards de données, la société Nominium publie un classement des malwares les plus répandus sur ordinateurs et sur mobiles. La tendance est à la hausse et la plupart des menaces ne sont pas reconnues par les logiciels de sécurité, du moins lors de leur première infection.

Paul Mockapetris, fondateur de la société Nominium qui s’est chargée de cette analyse exhaustive, est quelqu’un qui connaît plutôt bien le système d’adressage de systèmes nommé DNS puisqu’il en est l’inventeur. Pour réaliser l’étude sur les malwares les plus répandus, Nominium s’est appuyé sur les données transitant par 140 des plus grands fournisseurs d’accès au monde, représentant 30% du trafic mondial et 1000 milliards de requêtes DNS par jour. Dès lors, il en ressort des résultats qui peuvent certainement être représentatifs des malwares les plus répandus.

Les 10 « saletés » les plus répandus sur le trafic internet fixe sont les suivants : 
• Ngrbot/dorkbot
• Spybot
• Ramnit
• Spambot
• Palevo/butterfly
• Virut
• Zeus
• Sality
• Conficker

• Nitol

L’étude relève des différences régionales. Ainsi Spyeye qui n’apparaît pas dans le Top 10 est plus répandu que Zeus en Europe mais beaucoup moins que ce dernier en Asie-Pacifique ou en Amérique Latine. L’analyse montre également un degré de sophistication toujours plus important avec de plus en plus de « bots » qui déplacent le centre de contrôle et de commande et les autres serveurs dans le cloud.

Menaces sur les mobiles Android

Concernant les menaces qui pèsent sur les mobiles, le Top 5 est le suivant :
• Notcompatible
• Smspacem
• Lena
• Netisend
• Basebridge

Notons que ces 5 malwares concernent tous la plate-forme Android. Ils ont des localisations et des buts différents. Par exemple, Smspacem, très répandu en Asie, change le fond d’écran du téléphone et envoie un SMS à tous les contacts du téléphone. Avec Notcompatible infectant votre mobile, ce dernier se comportera comme un Proxy. L’étude relève que de plus en plus de malwares sont capables de dérober des informations sensibles sur les mobiles et que le nombre de ces logiciels et leur degré de sophistication (donc de détection) va également croissant.

 

Article original : L’Informaticien

2 Commentaires

  1. salut a vous moi ces rasrta56 je suis ici pour apprendre comment arnaquer en ligne svp si un menbre connecter dans se site est de bonne foie jattend ca reponse

  2. Bonjour,
    2013 sera malheureusement pour tous les propriétaires de téléphones android une année noire ou les malwares vont faire leur premier gros dégâts à grosse échelle.

Répondre à rasta56 Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.