Deep Web – Silk Road, le supermarché de la drogue en ligne fermé par le FBI

8

Le site underground Silk Road fonctionnait grâce à un système informatique et des méthodes garantissant l’anonymat des clients… Le FBI a réussi à y mettre fin et à arrêter le fondateur du site, Ross William Ulbricht alias Dread Pirate Roberts.

Créé en 2011, le site opérait dans l’Internet underground, accessible seulement via le réseau décentralisé Tor (Deep Web, ndlr) . Surnommé « l’eBay de la drogue », Silk Road permettait aux visiteurs d’acheter toute sorte de stupéfiants de façon totalement anonyme et en payant les achats avec la monnaie virtuelle Bitcoin (crypto-monnaie électronique, ndlr). Les cartes de crédit et les comptes Paypal étaient évidemment interdits, pour garantir la sécurité des identités des utilisateurs. Pour régler les achats.

Du cannabis à l’ecstasy, en passant par le LSD ou la cocaïne, plusieurs milliers de dealers postaient ainsi leur annonce, et laissaient les acheteurs sélectionner leur produit. On trouvait également sur le site des manuels pour hacker des distributeurs d’argent, des armes, ou encore des contacts de faux-monnayeurs. Le site avait toutefois posé certaines restrictions : la vente d’armes de destruction massive, de données de cartes bancaires volées, ou encore la proposition de service pour assassiner des gens étaient ainsi interdits par le règlement intérieur du site. On y trouvait plus de 13 000 substances illégales en vente  (héroïne, cocaïne, LSD, MDMA, champi, crystal meths, cannabis, speed, crack, opium, xanax etc.) et près d’un million d’utilisateurs !

Selon l’acte d’accusation publié par l’expert en sécurité Brian Krepbs, le site aurait généré l’équivalent en Bitcoins de 1,2 milliard de dollars entre sa création et juillet dernier. Pour faire tomber Silk Road, des agents du FBI se sont fait passer pour des acheteurs et ont réalisé une centaine de transactions pour obtenir des drogues et étayer leur dossier.

silkroad

Âgé de 29 ans, Ross William Ulbricht a été interpellé à San Francisco et inculpé de trafic de drogue, piratage informatique et blanchiment d’argent.

ross-william-ulbricht

Selon Nicholas Weaver, chercheur en sécurité de l’université de Berkeley, Ulbricht n’appliquait ses propres consignes de sécurité. Il a utilisé sa véritable identité en ligne et n’encryptait pas ses communications, même pour administrer Silk Road.

Les utilisateurs du site doivent-ils s’inquiéter? «C’est possible», précise l’expert à20 Minutes. Avec les serveurs saisis, les autorités disposent des messages échangés entre les membres. Et si les acheteurs ne sont pas une priorité, le FBI a sans doute redoublé ses efforts pour identifier les plus gros vendeurs. Reste à savoir s’ils auront mieux couvert leurs traces qu’Ulbricht.

En juillet, le FBI a réussi à identifier un serveur situé à l’étranger, qui hébergeait Silk Road. Grâce à une coopération avec les autorités locales, les enquêteurs américains ont pu obtenir une image claire du serveur, et accéder aux messages privés échangés sur le site.

Pour parvenir ensuite à identifier les créateurs de Silk Road, le FBI et les autres agences de sécurité américaines ont cherché les premières traces en ligne de promotion du site, notamment sur les forums. C’est par ce biais que les enquêteurs ont trouvé deux messages d’un certain “Altoid”, qui leur a permis ensuite, par des recoupements, de trouver la trace d’un blog hébergé par WordPress, lié à une adresse Gmail. Il s’agissait de celle de Ross William Ulbricht, le fondateur du site.

La fermeture de Silk Road a immédiatement provoqué une vague de réactions sur le site de discussion Reddit. De nombreux utilisateurs se plaignent d’avoir perdu leur argent… Plus grave, la fermeture du site pourrait avoir un impact conséquent sur le marché du bitcoin. Selon des experts cités par le New York Times, Silk Road concentrait près de la moitié des transactions réalisées en bitcoins. Depuis mercredi, le FBI a d’ailleurs saisi plus de 26 000 bitcoins, soit 3,6 millions de dollars, détenus par le site Internet. Le cours de la monnaie virtuelle a d’ailleurs fortement chuté après l’annonce du FBI, perdant jusqu’à 20 % de sa valeur :

cours-du-bitcoin

 

Bien entendu, pour ce genre de site, il reste toujours des alternatives aux clients…

8 Commentaires

  1. […] En octobre 2013, le FBI procédait à l’arrestation de Ross Ulbricht, connu sous le pseudonyme de Dread Pirate Roberts et soupçonné d’être l’administrateur du site Silk Road, un immense service de marché noir accessible via le réseau Tor. Moins d’un mois après ce coup d’arrêt porté à la plateforme, une nouvelle version était déjà en ligne. Mais le FBI a annoncé hier l’arrestation à San Francisco de l’administrateur présumé de cette nouvelle version du site. […]

    • j’achetais moi sur un site en français, et le colis m’était livré à domicile. je prenais une grande quantité pour la revendre à mes potes. mon fournisseur est un diplomate sud américain qui vit en France.

Répondre à Bitcoin utilisé par les Douanes pour piéger un trafiquant français | UnderNews Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.