Phreaking : Un piratage à 15 000 euros pour la mairie de Pessac

1

La commune de Pessac vient de goûter aux joies du phreaking, le piratage téléphonique. La commune de Pessac, dans la région bordelaise, a découvert qu’un pirate informatique, spécialisé dans le détournement de ligne téléphonique, avait réussi le détournement des appels de plusieurs postes téléphoniques de la Mairie.

Le phreaker a détourné des lignes dédiées aux élus locaux (via les boitiers PABX) et les a exploiter durant tout le mois d’août, pour un total facturé de 15 000 euros. Bien entendu, le pirate ne l’a pas gardée pour lui mais s’est empressé de louer des services téléphoniques sur le Net à des “Taxis Phones”que l’on trouve un peu partout dans le monde notamment en Afrique, Asie, etc, … Ces boutiques en ligne underground permettent de téléphoner à moindre coût et n’ont plus qu’à exploiter les données d’accès et commercialiser les minutes de téléphone ainsi détournées. Que du bénéfice donc.

L’autre intérêt est de faire du renvoi d’appel sur des lignes surtaxées. Le pirate récupère ainsi l’argent via des audiotels. En 2010, la police informatique en charge de Paris et de  la région parisienne, la BEFTI, annonçait le coût de ce type de piratage à 1,5 milliards d’euros.

 

Source : Zataz
Crédits image : Flickr, Marcin Wichary

1 COMMENTAIRE

Répondre à Phreaking : Un piratage à 15 000 euros p... Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.