Des pirates russes ont lu des mails classifiés d’Obama

2

L’enquête sur une attaque informatique révélée en octobre dernier montre que des pirates informatiques russes ont pu accéder à des messages électroniques classifiés du président américain Barack Obama.  Le New York Times vient de rapporter l’information.

La Maison Blanche a confirmé la violation de données, faisant suite à la cyberattaque l’ayant prise pour cible en octobre dernier. Visiblement, comme l’affirme le New York Times, les conséquences auraient été plus importantes qu’annoncées… Le journal indique que le piratage “était beaucoup plus intrusif et inquiétant que ce qui a été reconnu publiquement“. En effet, des mails classifiés ayant été échangés avec le président ont été dérobés par des pirates russes.

Il est bien précisé que la messagerie sécurisée BlackBerry du présidents des États-Unis n’a pas été touchées directement mais des communications avec d’autres utilisateurs ont été récupérées via les archives de mails stockés à la Maison Blanche.

Des responsables ont reconnu que le système non classé secret contient régulièrement beaucoup d’informations considérées comme hautement sensibles : horaires, échanges de mails avec des ambassadeurs et des diplomates, discussions sur les mutations de personnels en attente et la législation, et, inévitablement, débats politiques“, écrit le «New York Times.

Citant “des hauts fonctionnaires américains informés de l’enquête“, le Times a déclaré que les pirates ont pénétré les parties sensibles du système informatique de la Maison Blanche, ainsi que le Département d’État. Les pirates sont présumés être liés au gouvernement russe, mais ne travaillent pas nécessairement pour lui (piste indépendante envisagée).

L’hypothèse de la Russie est particulièrement inquiétante“, indique le Times.

Aucun détail n’a été donné sur le nombre de messages découverts, ni sur leur niveau de sensibilité. Victime quotidiennement de cyberattaques, la plupart rapidement déjouées, la Maison blanche reconnaît que celle-ci est l’une des plus « sophistiquées » qu’elle ait rencontrées.

2 Commentaires

  1. […] L’enquête sur une attaque informatique révélée en octobre dernier montre que des pirates informatiques russes ont pu accéder à des messages électroniques classifiés du président américain Barack Obama. Le New York Times vient de rapporter l’information.La Maison Blanche a confirmé la violation de données, faisant suite à la cyberattaque l’ayant prise pour cible en octobre dernier. Visiblement, comme l’affirme le New York Times, les conséquences auraient été plus importantes qu’annoncées… Le journal indique que le piratage « était beaucoup plus intrusif et inquiétant que ce qui a été reconnu publiquement« . En effet, des mails classifiés ayant été échangés avec le président ont été dérobés par des pirates russes.">Il est bien précisé que la messagerie sécurisée BlackBerry du présidents des États-Unis n’a pas été touchées directement mais des communications avec d’autres utilisateurs ont été récupérées via les archives de mails stockés à la Maison Blanche.« Des responsables ont reconnu que le système non classé secret contient régulièrement beaucoup d’informations considérées comme hautement sensibles : horaires, échanges de mails avec des ambassadeurs et des diplomates, discussions sur les mutations de personnels en attente et la législation, et, inévitablement, débats politiques« , écrit le «New York Times.  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.