2 ans de prison ferme pour un pirate de sites Internet d’universités et de la Police

1

Après avoir piraté plusieurs universités et un site Internet de la Police, Lewys Martin, un jeune internaute écope de 2 ans de prison ferme. Voila qui devrait calmer plus d’un script kiddie.

Un pirate informatique, qui avait lancé plusieurs cyber-attaques à l’encontre des sites Internet de la police du Kent et des universités d’Oxford et de Cambridge vient d’être emprisonné pour deux ans, suite à la sentence du juge Charles Byers.

Lewys Martin, 21 ans, avait lancé, entre autres, des attaques de type iSQL, pour « récupérer » des données sauvegardées dans les serveurs visés. De nombreuses attaques DDoS, dont une à l’encontre du site de la Police du Kent, font aussi parties du lot des choses illégales qui lui sont reprochées. L’ancien étudiant du Collège de Canterbury a crié, à l’écoute de la sentence « deux ans !!« , démontrant qu’il ne s’attendait pas à un tel châtiment. Le juge Charles Byers lui a rétorqué que « La peine infligée doit refléter la répugnance de la société pour ce type de crime« .

L’internaute utilisait le pseudonyme de Sl1nk, copiant le célèbre pirate du même nom, ancien membre du groupe NullCrew. Attention, ne pas confondre ! Ce dernier réagit d’ailleurs sur Twitter en lançant la remarque cinglante « Voilà ce qui arrive quand on se fait passer pour quelqu’un d’important alors qu’on ne sait rien faire ! ».

La police a arrêté Martin le 3 février, après avoir saisi ses ordinateurs, qui comprenaient une liste intitulée « Cibles possibles« , qui contenait la BBC, l’armée, la Police, le MI5 et Mi6, Channel 5, la CIA, Pfizer, ou encore Sony.

 

Source : Zataz
Crédits image : Flickr, Joseph Kranak

1 COMMENTAIRE

  1. C’est impressionnant ce que les Hackers sont capable de pirater a ce jour, mais celui ci n’aurait pas du envoyer des attaquent a la police car forcement les sanctions sont plus corsés, enfin il faut assumer ces erreurs…

Répondre à romain Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.