Dexia victime d’un piratage à 1,7 million d’euros en 2008-2009

4

Une banque lettone se retrouve devant la Justice après un vol de grande ampleur chez Dexia, plus précisément un piratage informatique mené par un gang de cybercriminels, qui aurait occasionné un vol de 1,7 million d’euros.

Procès – Dexia vs cybercriminels

La banque Dexia aurait été victime d’un piratage à grande échelle lors de la crise financière de 2008-2009, dont le butin s’élèverait à 1,7 million d’euros. Une banque basée à Riga doit comparaître devant le juge aux côtés des cybercriminels présumés et des commanditaires de la cyberattaque.

Il s’avère que l’organisation cybercriminelle dont Dexia a été victime regroupe des pirates informatiques russes et ukrainiens. L’intrusion dans les systèmes informatique de la banque (et assurance) Dexia a détecté courant février 2009, par le biais d’une transaction bancaire suspecte s’élevant à 300 000 euros, effectuée depuis le compte d’un client d’affaires.

Un cyber-braquage de 1,7 million d’euros

Dès détection du piratage, Dexia a porté plainte auprès du parquet fédéral, et l’enquête menée a conclue que la somme de 1,7 million d’euros au total aurait été subtilisée. L’argent a été viré sur un compte de la Trasta Komercbanka. Le point critique dans cette affaire ? Le juge disposerait d’indices selon lesquels la banque en question était au courant que cet argent avait été acquis de manière illicite. Du coup, la chambre du conseil a décidé de faire comparaître l’institution financière lettone devant le tribunal, ce qui exige de préciser qu’une banque soit jugée pour un piratage dans lequel elle est impliquée est un fait extrêmement rare.

Le procès s’ouvrira durant le début d’année 2016…

4 Commentaires

Répondre à newsoftpclab Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.