Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Un an après la fermeture du site original de Silk Road, l’une des plus importante plateforme dédiée au marché noir en ligne cachée dans le Deep Web via TOR, voila que le FBi remet ça et ferme le principal successeur, Silk Road 2.0.

En octobre 2013, le FBI procédait à l’arrestation de Ross Ulbricht, connu sous le pseudonyme de Dread Pirate Roberts et soupçonné d’être l’administrateur du site Silk Road, un immense service de marché noir accessible via le réseau Tor. Moins d’un mois après ce coup d’arrêt porté à la plateforme, une nouvelle version était déjà en ligne. Mais le FBI a annoncé hier l’arrestation à San Francisco de l’administrateur présumé de cette nouvelle version du site.

Blake Benthall, connu sous le pseudonyme de Defcon, est accusé de piratage informatique, de trafic de faux documents de blanchiment d’argent et de trafic de drogue. Cet ingénieur de 26 ans a notamment travaillé au cours de l’année 2013 pour SpaceX, l’entreprise d’Elon Musk avant de quitter son emploi au début de l’année 2014. Blake Benthall devrait maintenant comparaitre devant la justice américaine et risque, selon le FBI, la prison à vie.

Les utilisateurs et administrateurs de cet espace illégal auraient pourtant du avoir des soupçons étant donné que des rumeurs insistantes concernant l’infiltration du FBI sur la plateforme couraient…

Dans la plainte déposée par le FBI, les agents fédéraux expliquent que cette nouvelle opération a été rendue possible grâce à un agent infiltré au sein de l’équipe de maintenance de la nouvelle version de Silk Road. Les agents placés par le FBI avaient infiltré la plateforme depuis les premières heures de la nouvelle version et disposaient notamment des droits de modération sur le forum mis à disposition des utilisateurs.

Selon les agents, la nouvelle version de la plateforme gênerait chaque mois 8 millions de dollars de chiffres d’affaire et rassemblait jusqu’à 150 000 utilisateurs actifs par mois, selon des propos tenus par Blake Benthall et rapportés dans le compte-rendu. Le FBI ajoute également que sur l’ordinateur de l’accusé se trouvait une liste d’adresses appartenant aux clients de cette place de marché « qui intéressera fortement les différentes agences de police d’autres pays. » Ça promet.

L’opération se double d’une offensive de vaste envergure contre les différentes plateformes qui avaient émergé à la suite de Silk Road en cherchant à reprendre la place vacante de marché noir en ligne laissée par la première fermeture en 2013. Cette opération, nommée « Operation Onymous » a donc permis aux autorités de mettre fin à plusieurs sites proposant des services similaires tels que Pandora (pas le site de streaming évidemment). Au total, 17 personne ont été arrêtés dans plusieurs pays dans le cadre de cette opération et plusieurs centaines de domaines ont été saisis, comme le rapporte Wired.

Un an après, l’histoire se répète donc à nouveau. La première version de Silk Road avait attiré l’attention des autorités américaines en 2013 à cause de sa réputation « d’Ebay de la drogue ». Cette plateforme d’échange en ligne entièrement anonyme permettait en effet de mettre en vente et d’acheter à peu près n’importe quel type de produit illicite et était devenu au fil du temps une place de marché importante pour les trafiquants. L’administrateur supposé de cette première version du site a été arrêté en 2013 et plaide non coupable. Son procès devrait avoir lieu en janvier 2015.

ExpressVPN

 

Source : ZDNet

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] en ligne. Grosse différence, TOR a été abandonné au profit de I2P. Pour rappel, Silk Road 2.0 avait été lui aussi fermé par le FBI via l’opération Onymous et visiblement, les auteurs en ont eu […]

  2. […] internationale d’envergure, ayant touché 16 pays et permis l’arrestation de nombreux personnes dont le créateur de Silk Road 2.0, la plus célèbre des boutiques en ligne de […]

  3. Opération Onymous – Silk Road 2.0 ...

    […] Un an après la fermeture du site original de Silk Road, l'une des plus importante plateforme dédiée au marché noir en ligne cachée dans le Deep Web via TOR, voila que le FBi remet ça et ferme le principal successeur, Silk Road 2.0.  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.