Publié par UnderNews Actu

Le nouveau site principal de Copwatch sera abandonné afin d’éviter à EU.org des problèmes de surblocage.

En janvier, le site Copwatch a refait surface sur la Toile via une nouvelle URL : https://copwatchnord-idf.eu.org. Un retour de ce site de dénonciation des violences policières qui a provoqué l’ire du ministère de l’Intérieur. En début de mois, la place Beauvau a de nouveau obtenu le blocage du site.

Ce blocage par DNS ou par IP par les FAI a fait craindre à EU.org, qui fournit un enregistrement gratuit de sous-domaines à des particuliers ou associations à but  non lucratif, un risque de sur-blocage avec un impact en France sur ses 20 000 sous-domaines.

Prenant acte des inquiétudes de EU.org, Copwatch a décidé de supprimer de lui-même le nom de domaine copwatchnord-idf.eu.org. Une suppression qui interviendra  » d’ici peu « .

Pour autant, les activités de Copwatch ne sont pas réduites au silence.  » Nous allons profiter de cette nouvelle fermeture pour nous rapprocher des personnes qui se sont adressées à nous et des collectifs qui agissent dans le même sens que nous « .

Par ailleurs, le contenu restera consultable via le réseau Tor ou un VPN à l’adresse initiale de Copwatch ( https://copwatchnord-idf.org ), sans compter les miroirs existants.

 

Source : GNT
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz
  • MySpace
  • Yahoo Buzz
  • Technorati
  • Netvibes
  • Delicious
  • Digg
  • Windows Live
  • LinkedIn
  • E-Mail

Classé dans : Libertés

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading ... Loading ...

Mots clés : , , , ,

ARTICLE PRECEDENT

ARTICLE SUIVANT


Vos réactions
  1. Emma Leprince

    Neil Armstrong : « C’est un petit pas pour l’homme, mais un pas de Guéant pour l’humanité ! « 


Connexion via :




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.