Publié par UnderNews Actu

Une importante vulnérabilité touchant l’application Instagram mobile, le service le plus populaire de partage d’images et de vidéos, a été transmise. Cette dernière permet à un attaquant de détourner totalement un compte utilisateur et d’en prendre le contrôle total.

Hier, un développeur londonien, Stevie Graham, a publié un outil appelé « Instasheep« , une extension Firefox qui peut être utilisée pour compromettre des comptes en ligne, le tout en un seul clic. Graham a découvert cette faille il y a bien longtemps et a été choqué quand il a réalisé que la vulnérabilité n’avait pas encore été fixée par Facebook. Il a publié cet outil après que Facebook a refusé de lui verser une prime de bug (via son fameux programme Bug Bounty) pour la vulnérabilité signalée affectant l’application mobile Instagram iOS.

IP Vanish VPN

Graham a tweeté à propos de la question : « Refus de la prime de bug. La prochaine étape est d’écrire un outil automatisé permettant le détournement massif des comptes« , écrit-il. « Vuln assez grave, FB. s’il vous plaît corrigez au plus vite.« 

Un bon usage de la vulnérabilité pourrait exposer les utilisateurs d’applications iOS à des attaques d’interception puisque Instagram envoie des données non chiffrées avec le cookie de session. Un attaquant pourrait alors réutiliser ces cookies de session HTTP interceptés sur un autre système/navigateur afin de détourner la session du compte Instagram de la victime.

Le co-fondateur d’Instagram, Mike Krieger, a répondu à la question via le site YCombinator et a déclaré : « Nous avons entrepris d’accroître notre couverture HTTPS. Depuis fin 2013, elle est de 100% en HTTPS. Pour le reste de l’application, en particulier les terminaux de lecture sensibles à la latence comme l’alimentation principale et d’autres expériences de navigation, nous travaillons activement sur ​​le déploiement du protocole HTTPS tout en veillant à ne pas régresser les performances, la stabilité et l’expérience utilisateur. C’est un projet que nous espérons finir bientôt, et nous allons partager nos expériences sur notre blog si d’autres entreprises peuvent apprendre, c’est aussi bien« .

Graham a déployé un processus d’automatisation de l’outil « Instasheep » afin de forcer la main de Facebook, bien que la société devrait accélérer ses efforts sur le déploiement du protocole HTTPS.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz
  • MySpace
  • Yahoo Buzz
  • Technorati
  • Netvibes
  • Delicious
  • Digg
  • Windows Live
  • LinkedIn
  • E-Mail

Recherches en relation :

  • comment pirater un compte instagram
  • pirater un compte instagram
  • pirater instagram
  • pirater compte instagram
  • hacker compte instagram

Classé dans : Hacking

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...Loading...

Mots clés : , , , , , , ,

ARTICLE PRECEDENT

ARTICLE SUIVANT


Vos réactions
  1. Lele pons

    Comment la pirater

Ils parlent du sujet :

  1. […] UnderNews | Hacking  […]

  2. […] Une importante vulnérabilité touchant l’application Instagram mobile, le service le plus populaire de partage d’images et de vidéos, a été transmise. Cette dernière permet à un attaquant de détourner totalement un compte utilisateur et d’en prendre le contrôle total.Hier, un développeur londonien, Stevie Graham, a publié un outil appelé « Instasheep« , une extension Firefox qui peut être utilisée pour compromettre des comptes en ligne, le tout en un seul clic. Graham a découvert cette faille il y a bien longtemps et a été choqué quand il a réalisé que la vulnérabilité n’avait pas encore été fixée par Facebook. Il a publié cet outil après que Facebook a refusé de lui verser une prime de bug (via son fameux programme Bug Bounty) pour la vulnérabilité signalée affectant l’application mobile Instagram iOS.Graham a tweeté à propos de la question : « Refus de la prime de bug. La prochaine étape est d’écrire un outil automatisé permettant le détournement massif des comptes« , écrit-il. « Vuln assez grave, FB. s’il vous plaît corrigez au plus vite.«  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.